Le Flow, une méditation créative

Sans forcer, ni abandonner

Sans forcer, ni abandonner

Au cours d’un séance de méditation en pleine conscience, Pascal Auclair, l’instructeur qui guidait cette session a partagé avec nous une métaphore sur la mécanique méditative.

 

En utilisant l’image d’un dôme au sommet duquel se trouve l’état de pleine conscience recherché, l’exercice est non seulement de grimper pour chercher à atteindre cet état, mais aussi de trouver l’équilibre nous permettant de nous y maintenir.

 

”Sans forcer, ni abandonner”

 

Pascal Auclair

 

En se focalisant sur l’idée de se maintenir au sommet, l’échec est inévitable et forcément décourageant, c’est pourquoi le réel exercice est de grimper, tenter de se maintenir, retomber et recommencer. Perpétuellement. Sans forcer ni abandonner. En répétant l’exercice, autant de fois que possible, le bol, finit par se retourner pour devenir une cuve, au sein de laquelle nous glisserions sans effort vers le centre, c’est à dire vers l’état de pleine conscience.

 

Le Flow, un état de méditation créative

Atteindre le flow est un exercice similaire. Grimper, tomber, grimper, tomber, grimper jusqu’à ce que le bol se retourne, et que nous soyons sans cesse ramenés dans le flow, la pleine attention source de création. Un état similaire à la pleine conscience, où l’esprit se focalise naturellement sur sa tache, ou le temps se délie et notre réceptivité est totalement ouverte. Le plaisir procuré par cet état ne ressemble à aucun autre. La tâche elle-même est source de gratitude, les enjeux ne résident plus dans le résultat mais l’action elle-même. Absorbé par notre tâche, il n’y a plus de peur, plus d’angoisse, plus d’ambition, ni frustration.

 

L’inspiration circule librement, nourrit et se nourrit perpétuellement. Le bien-être créatif dans lequel nous sommes plongés nous rend lucides, ouverts et pro-actifs.

 

Nous encourageons une pratique méditative avant chaque sujet. Prendre le temps de se concentrer. Évacuer ses angoisses, la pression, notre appréciation pour le sujet. Faire le vide sur ce qui occupe notre esprit afin d’être pleinement réceptifs et dégagés de toute interférences. Il ne s’agit pas de s’asseoir les genoux pliés pendant des heures, simplement de prendre quelques minutes pour s’isoler et se détacher mentalement de tous les obstacles auxquels nous sommes confrontés (temps, management, pression du client,…) afin de rendre notre esprit fertile et bienveillant devant la tâche à accomplir.